Quel honneur pour PRESTA DRONE que d’être demandé par la célèbre chaine de tv anglaise BBC. Surtout lorsqu’il s’agit d’illustrer le travail de l’artiste mondialement connu Anselm KIEFER.
L’histoire commence par un mail envoyé par la BBC nous expliquant qu’ils sont en train de réaliser un grand reportage sur un artiste célèbre et que notre expérience et la qualité de notre travail a particulièrement retenu leur attention. Ils nous proposent alors de nous mettre en relation avec l’un de leur journalistes, Jack COCKER,  pour organiser le tournage. Nous prenons contact avec lui et faisons connaissance. Nous parlons ensuite de son projet, de l’artiste, de ses besoins en images aériennes par drone, de notre matériel, des autorisations de vol, les procédures… pour finalement convenir d’une date de tournage. Nous réglons les formalités et nous retrouvons au domicile d’Anselm KIEFER. Il s’agit d’une grande bastide provençale posée sur un terrain de plusieurs hectares. Sur le parvis, trônent déjà une dizaine de sculptures. Nous remarquons qu’un long tuyau rouge relie la bâtisse principale à un autre bâtiment distant d’une cinquantaine de mètres.

anselm-1 anselm-2 anselm-3 anselm-4 anselm-5 anselm-6
C’est souriant que Jack COCKER s’approche de nous pour nous accueillir, se rappelant certainement qu’il a eu les mêmes expressions béates la première fois qu’il s’est rendu ici. Il nous présente à son équipe et nous sympathisons rapidement. Rien de mieux que de travailler dans la bonne humeur. D’ ailleurs nous ne tardons pas, nous montons dans une voiture et il commence à nous faire le tour de ce véritable musée à ciel ouvert qu’est la propriété de l’artiste. Nous traversons des dizaines de tours en béton armé en ruines, comme après un bombardement, un grand étang, un vieil avion de combat dans une serre, un théâtre souterrain,  les tableaux sculptés exposés dans des galeries souterraines, un étroit couloir de plusieurs dizaines de mètres à la forme d’un cercueil entièrement tapissé de cire couleur miel. Chaque œuvre est plus délirante que la précédente et je prends plaisir à imagine de quelle façon nous allons pouvoir la mettre en valeur en drone.

Nous rentrons au point de départ et après un brief nous partons faire décoller notre drone et réaliser des plans aériens uniques. Nous faisons passer notre machine au milieu des tours en ruine, volons au-dessus de l’étang, effectuons des circulaires à différentes altitudes autour de certaines œuvres, traveling devant la serre, élévation au-dessus du tuyau reliant les bâtisses… Nous décidons même d’aller faire voler notre drone dans le théâtre souterrain et dans certaines galeries si le rendu paraissait intéressant.

A la fin de la journée, alors que nous effectuions notre dernier vol,  nous rencontrons enfin ce grand artiste, l’auteur de toutes ces « folies ». Nous l’avions aperçue tout au long de la journée, passant d’une œuvre à une autre, nous jetant parfois un regard furtif. Cette fois ci il est venu vers nous, très amical et visiblement très intéressé par notre drone qui a alimenté notre discussion pendant une quinzaine de minutes. Qui sait, ce sera peut-être l’objet de sa prochaine œuvre…

En attendant, vous pouvez admirer les œuvres d’Anselm Kiefer dans ce magnifique reportage :